was successfully added to your cart.

Comment penser comme Steve Jobs ?

By 29 avril 2018Non classé

Hellooo guys 🙂 Steve Jobs a été ma toute première source d’inspiration (hors proches), bien avant que je découvre le développement personnel. J’ai découvert sa vie et son oeuvre lorsque j’étais une jeune adolescente et j’ai aussi constaté que peu de personnes le connaissaient vraiment.

J’ai lu sa biographie, regardé des films et des documentaires sur sa vie et j’ai encadré sa plus célèbre citation que j’ai placée sur mon bureau pour avoir une bonne dose d’inspiration tous les jours. « The ones who are crazy enough to think they can change the world are the ones who do » : ceux qui sont assez fous pour penser qu’ils peuvent changer le monde sont ceux qui le font.

Je voulais aujourd’hui partager avec vous certains enseignements de Steve Jobs qui ont fait son succès. Mais avant ça, qui est Steve Jobs ?

Il est le cofondateur d’Apple, société pionnière de l’ordinateur personnel, qui connaît un succès fulgurant. Il est considéré comme un innovateur de génie et un visionnaire.

Steve Jobs naît à San Francisco en 1955. Passionné très tôt par l’électronique, et influencé par la culture orientale, il entreprend un voyage en Inde en 1974. L’année suivante, Steve Jobs et son ami Steve Wozniak conçoivent un prototype d’ordinateur et en 1976 naît la société Apple . Les deux amis montent les premiers Apple I dans le garage de Steve. En 1977, ils commercialisent l’Apple II, qui est le premier ordinateur personnel à être vendu à grande échelle. La société entre en bourse en 1980 et Steve Jobs devient multimillionnaire à 25 ans. Après s’être inspiré de l’interface graphique Xerox, il lance l’Apple Lisa en 1983 puis le Macintosh en 1984. Steve Jobs embauche en 1983 John Sculley (directeur général chez Pepsi-Cola) pour la campagne publicitaire du Macintosh.

Mais dès 1984, une lutte de pouvoir s’engage entre Jobs et Sculley et Steve Jobs est renvoyé de l’entreprise en 1985. Il fonde alors NeXT Computers. Les produits n’ont pas le succès escompté, mais il a réussi à mettre en place des technologies révolutionnaires. En 1986, Steve Jobs rachète également un studio d’animation, renommé par la suite Pixar. Apple rachète NeXT en 1996 et Steve Jobs est de nouveau directeur général en 2000. Sous sa direction, Apple lance l’iMac en 1998, l’iPod en 2001, puis l’iPhone en 2007, suivi de l’iPad en 2010 et s’impose comme une référence dans le domaine technologique. Le lancement d’iTunes en 2001, d’iTunes Store en 2003, puis l’ouverture des Apple Stores scellent la popularité d’Apple.

Atteint d’un cancer du pancréas depuis 2003, Steve Jobs meurt en octobre 2011, à l’âge de 56 ans.

1. Les obstacles sont des opportunités déguisées 
« Je ne l’ai pas vu tout de suite, mais il apparait maintenant clairement qu’être viré d’Apple fut la meilleure chose qui me soit arrivé. Le poids de devoir être un facteur de succès pour l’entreprise a été remplacé par la légèreté d’être un petit nouveau, moins sûr de tout savoir. »
À 30 ans, Steve Jobs était riche, avait révolutionné le domaine de l’informatique et était devenu un modèle pour énormément de personnes à travers le monde, jusqu’à ce que tout s’effondre. Le conseil d’administration d’Apple le licencie de sa propre société, celle qu’il avait fondé depuis le garage de ses parents. Il racontera plus tard que bien qu’il ait été dévasté sur le coup, avec le recul, cette mauvaise expérience lui a permis de s’améliorer et d’en apprendre beaucoup sur lui-même.
2. Comprenez bien que le succès demande du temps et des efforts incalculables
«Si vous regardez avec attention, la plupart des succès obtenus du jour au lendemain prennent beaucoup de temps».
3. Apprenez à anticiper l’avenir (en d’autres termes, ne soyez plus passifs) 
« Vous ne pouvez pas demander aux gens ce que va être la prochaine grande révolution. Henry ford a dit un jour : « si j’avais demandé à mes clients ce qu’ils voulaient, ils m’auraient répondu : un cheval plus rapide ». »
Henry Ford était l’inventeur de la voiture et tout comme Steve Jobs, il n’a pas tenté d’améliorer un produit déjà existant mais il a repensé l’impossible et le possible.
4. Souvenez-vous que la vie est courte, très courte  
« Votre temps est compté, alors ne le gâchez pas à vivre une vie qui ne serait pas la vôtre. Ne vous laissez pas enfermer dans le dogme, ne laissez pas les idées d’autrui diriger votre vie. Ne laissez pas les cris des autres couvrir votre voix intérieure. Et surtout, surtout : ayez le courage de suivre votre cœur, ayez le courage de suivre votre intuition »
« Se rappeler que, bientôt, je serai mort, c’est l’outil le plus important que j’ai trouvé pour prendre de grandes décisions dans ma vie, car presque tout (les attentes d’autrui, l’orgueil, la peur du ridicule ou de l’échec) cesse d’exister devant la mort : il ne reste que le plus important. »
5. Trouvez le bon partenaire
Les destinées de Steve Jobs et de Stephen Wozniak ont été intimement liés depuis leur rencontre au Homebrew Computer Club, où ils se retrouvaient régulièrement. Le talent de visionnaire de Jobs associé au perfectionnisme de Wozniak permettent de lancer une marque qui s’impose sur le marché.
6. Apprenez des autres
« J’échangerais toute ma technologie pour un après-midi avec Socrate”
7. Voyagez
Les voyages ouvrent indéniablement l’esprit et permettent à ceux qui s’ouvrent à l’inconnu d’apprendre à penser de manière non conventionnelle.
Mark Zuckerberg expliquait : « j’ai vu un de mes mentors, Steve Jobs, et il m’a dit que pour me reconnecter avec ce que je croyais être la mission de l’entreprise, je devais visiter ce temple où il était allé en Inde pour réfléchir à ce qu’il souhaitait pour Apple et sa vision de l’avenir ».
8. Apprenez à aimer l’échec (et même à le rechercher) 
« Je suis la seule personne que je connaisse qui a perdu un quart de milliard de dollars en un an, ça forge le caractère »
9. Prenez des risques 
« Soyez insatiables, soyez fous. C’est vrai que ça n’est pas dans le statu quo qu’on se préparera un avenir meilleur. Ni la frilosité et les certitudes qui nous permettront d’avancer. »
10. Pensez différemment 
« Pourquoi se joindre à la marine quand vous pouvez être un pirate » (j’adoooooore cette citation !)
12. Aimez ce que vous faites 
« La seule manière de faire du bon travail, c’est d’aimer ce que vous faites. »
« Vous devez porter passionnément une idée ou un problème que vous souhaitez résoudre. Si vous n’êtes pas assez passionné dès le départ, vous ne tiendrez pas le coup. »
«Votre travail va occuper une grande part de votre vie et la seule façon d’être satisfait est de faire ce que vous croyez être un grand travail. Et la seule façon de faire un grand travail est d’aimer ce que vous faites. Si vous ne l’avez pas encore trouvé, continuez à chercher. N’abandonnez pas. Comme tout ce qui concerne le cœur, vous savez que vous le trouverez».
«Si vous n’aimez pas quelque chose, vous n’allez pas faire l’effort supplémentaire, travailler le week-end de plus et vraiment remettre en cause le statu quo».
13. Gardez les choses simples 
«C’est l’un de mes mantras, la simplicité et se concentrer sur l’objectif. Faire simple est plus difficile que faire compliqué. Mais cela vaut le coup parce que vous y êtes, vous pouvez bouger des montagnes».
14. Ne vous reposez pas sur vos lauriers, le but premier de l’homme est de devenir meilleur chaque jour 
« Si vous accomplissez quelque chose qui s’avère être une bonne chose, alors vous ne devriez pas vous attarder : accomplissez d’autres choses extraordinaires. »
« Lorsque j’avais 17 ans, j’ai lu une citation qui ressemblait à ce qui suit : « si vous vivez chaque jour comme si c’était le dernier, vous finirez par avoir raison un jour ». cela m’a impressionné et cela fait 33 ans ; depuis lors que je me regarde dans le miroir chaque matin en me demandant: « Si aujourd’hui était le dernier jour de ma vie, voudrais-je faire ce que je prévois de faire aujourd’hui ? » Si la réponse est « non » pendant plusieurs jours de suite, je sais que je dois changer quelque chose. »
15. Connaissez votre valeur et ne vous contentez pas de moins
 « Soyez un standard de qualité. Certaines personnes n’ont pas l’habitude d’un environnement où l’excellence est exigée. »
En bonus, découvrez la scène finale du film « Jobs » qui est ultra inspirante ci-dessous :

 

 

Évidemment, on ne peut pas résumer sa pensée en un article, mais c’est déjà une introduction au personnage !

Si cet article, vous a plu, n’hésitez pas à le partager !

Zia

Author Zia

More posts by Zia

Join the discussion One Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.